Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
AikcO

Imaginer, créer, entreprendre - demain est déjà présent

Articles avec #se developper catégorie

Amazon No. 1 Sports Broadcaster by 2024

Publié le 22 Novembre 2018 par AikcO2 dans Oser, Imaginer, Se développer

Amazon will be the world's number one sports broadcaster by 2024.

 

Why is this ?

 

To date, the offer is fragmented – in France alone, the sports enthusiast has to juggle between BeIN, Canal, SFR, Mediapro, Free...

The new generation no longer has the same attachment to traditional television channels and is prone to follow live streaming on YouTube, Facebook, Instagram, Twitch, and the like.

Amazon needs Trojans to attract new consumers to its Premium offer. Video is one of them, but the battle in this market is fierce and far from over.

 

Netflix is still in the lead. At the beginning of April, the group announced that it had 125 million subscribers, 68 million of whom were outside the United States. To strengthen its position, Netflix plans to invest approximately $8 billion in original content in 2018! Compared to 2017, Amazon spent $4.5 billion in content and had 100 million Prime members in 2018. Huge, but is it enough to close the gap ?

At the same time, Facebook & Apple are beginning to take a serious interest in this market. They each spent nearly $1 billion on content in 2017.

In theory, Amazon should – at this pace – be able to reach the podium’s second place and widen the gap with the pursuers, although :

1. We can doubt that Jeff Bezos is satisfied with a number two spot.

2. Apple, thanks to its highly compartmentalised environment, could gain significant market share in a target consumer category for Amazon.

3. Disney.

 

Indeed, Mickey Mouse's group – already a shareholder of Hulu – intends to hit the SVOD market hard. Therefore, not only does Disney benefit from Hulu’s structure, but it also draws on its own content with Marvel, Star Wars and High School Musical, as well as all its historical programmes that can be infinitely declined in mini-series, sequels and crossovers. The launch is scheduled for late 2019 in the US. Its target is undoubtedly very family-oriented, but it should get a fair share in households.

Amazon No. 1 Sports Broadcaster by 2024

So how can Jeff make a definitive breakthrough in this market ? Amazon certainly has the means to over-invest, but beyond films, series and documentaries, what better way to build loyalty and win new customers than through sport ? Sport is an excellent provider of collective emotions that can be experienced live with family or friends, add to that the advertising income and cross-selling opportunities (“Alexa: broadcast the World Cup final and order me a flag and a pack of beer on Prime Now”) and you get a very nice nugget. Finally, with Twitch, Amazon already has THE platform for tomorrow's number one sport: eSport.

The platform has already taken the offensive :

• It will broadcast 20 Premier League matches per year between 2019 and 2022

• In the United Kingdom and Ireland, Jeff Bezos' company obtained the rights to the ATP World Tour for the 2019-2023 period (37 tournaments).

• In the US, Amazon has the rights to 11 of the of the famous TNF (Thursday Night Football)’s 13 games for 2018 and 2019. Amazon's Twitch streaming platform, owned by Amazon, will co-broadcast these games, allowing the NFL to reach a younger audience.

• Flagship content is produced: in France, the documentary on the French team’s endeavours in Russia, in the UK a documentary on Manchester City (All or Nothing), in Spain a documentary on the Liga (Six Dreams) and, in Italy, the implementation of a shop dedicated to the SSC Napoli football team.

 

Despite these first forays, all this looks like tests that will allow the Seattle firm to find the most suitable business model. Let there be no doubt – whether we like it or not, they will succeed.

These are the reasons why I take the bet that Amazon will be the world’s number one sports broadcaster by 2024.

Amazon No. 1 Sports Broadcaster by 2024
Amazon No. 1 Sports Broadcaster by 2024Amazon No. 1 Sports Broadcaster by 2024Amazon No. 1 Sports Broadcaster by 2024

For the french version here :

commentaires

Amazon diffuseur n°1 de sport d'ici à 2024

Publié le 1 Août 2018 par AikcO2 dans Oser, Imaginer, Se développer

Amazon sera le diffuseur n°1 de sport dans le monde d'ici à 2024.

 

Pourquoi ?

 

A ce jour l'offre est fragmentée - ne serait ce qu'en France, le féru de sport doit jongler entre BeIN, Canal, SFR, Mediapro, Free ... 

Les nouvelles générations n'ont plus le même attachement aux chaînes de télévision classique et sont habitués à suivre du live stream sur Youtube, Facebook, Instagram, Twitch ...

Amazon a besoin de chevaux de Troie afin d'attirer de nouveaux consommateurs vers son offre Premium. La vidéo en fait partie mais la bataille sur ce marché est âpre et loin d'être finie.

 

Netflix caracole toujours en tête. Début Avril, le groupe annonçait avoir 125 millions d'abonnés dont 68 millions hors Etats-Unis. Afin de conforter sa position, Netflix prévoit un investissement d'environ 8 milliards de dollars en contenus originaux sur 2018 ! En comparaison en 2017 Amazon investissait 4.5 milliards de dollars en contenu et dispose en 2018 de 100 millions de membre Prime. Enorme, mais est-ce suffisant pour combler le fossé ?

En parallèle, Facebook & Apple commencent à s'intéresser sérieusement à ce marché. Ils ont ainsi chacun dépensé près d'un milliard de dollar en contenu en 2017.

En continuant sur ce rythme & en théorie, Amazon devrait être à même d'être un solide n°2 et de creuser l'écart avec les poursuivants, néanmoins :

  1. Nous pouvons douter que Jeff Bezos se satisfasse d'une place de n°2.
  2. Apple grâce à son environnement ultra cloisonné pourrait obtenir des parts de marché non négligeable sur une catégorie de consommateur cible pour Amazon.
  3. Disney.

En effet le groupe aux grandes oreilles, déjà actionnaire de Hulu, compte taper fort sur le marché de la SVOD. Disney a donc le "tuyau" avec Hulu et le contenu avec Marvel, Star Wars, High School Musical ainsi que l'ensemble de ses programmes historiques déclinables à l'infini en mini série, suite, cross over ... Le lancement est prévu fin 2019 aux US. La cible est certes très familliale mais elle devrait se tailler une part de lion dans les foyers.

source : Variety

source : Variety

Comment donc effectuer une percée définitive sur ce marché ? Amazon a certes les moyens lui permettant de sur investir mais au-delà des films, séries et documentaires, quoi de mieux que le sport pour fidéliser et conquérir de nouveaux clients ? Le sport est un formidable pourvoyeur d'émotions collectives qui se vivent en direct en famille et/ou entre amis, ajoutez à cela les revenus publicitaires et les opportunités de cross selling (Alexa diffuse la finale de la coupe du monde et commande moi un drapeau et un pack de bière sur Prime Now) et vous obtenez une très belle pépite. Enfin, avec Twitch, Amazon dispose déjà de LA plateforme du sport n°1 de demain : l'eSport.

L'offensive a déjà commencé :

  • La plateforme diffusera 20 matchs de Premier League par an entre 2019 et 2022
  • Au Royaume Uni et en Irlande la société de Jeff Bezos a obtenu les droits de l'ATP World Tour pour la période 2019-2023 (soit 37 tournois).
  • Aux US, Amazon a les droits de 11 matchs sur 13 des fameux Thursday Night Football (TNF) pour 2018 et 2019. La plateforme de streaming Twitch, propriété d'Amazon, co diffusera ces matchs, ce qui permet à la NFL de toucher un public plus jeune.
  • Du contenu phare est produit : en France le documentaire sur l'épopée des Bleus en Russie, au UK un doc sur Manchester City (All or nothing), en Espagne un doc sur la Liga (Six Dreams) et en Italie la mise en place d'une boutique dédiée à l'équipe de football SSC Napoli.

 

Malgré ces premières incursions, tout cela ressemble à des tests qui permettront à la firme de Seattle de trouver le business model le plus adapté. N'en doutons pas, et que cela nous plaise ou non, ils y arriveront.

Voilà les raisons pour lesquelles je prends le pari (sportif) qu'Amazon sera le diffuseur n°1 de sport dans le monde d'ici à 2024. 

Amazon diffuseur n°1 de sport d'ici à 2024
Amazon diffuseur n°1 de sport d'ici à 2024Amazon diffuseur n°1 de sport d'ici à 2024Amazon diffuseur n°1 de sport d'ici à 2024

Version en anglais ici :

commentaires

Interview de Anne-Sophie Pastel, PDG d'Aufeminin.com, réalisé par Salif Osséni en Mars 2001.

Publié le 8 Août 2013 par AikcO dans Se développer

1. Quels sont les raisons qui vous ont poussé à vous introduire en bourse ?

- Le financement de notre développement et en particulier le développement international. Le renforcement de la crédibilité et de la notoriété de la société.

2. Lors de l’introduction, la part des actions réservées aux investisseurs institutionnels étaient très importante (90%), pourquoi avoir choisi une telle option ?

- Au moment de l'introduction, les valeurs internet n'étaient pas bien perçues. Et donc nous avons convaincu les investisseurs en présentant directement la société, ses compétences, ses perspectives et son équipe. C'est beaucoup plus difficile de communiquer de façon aussi complète auprès du grand public et de contrer ainsi l'a priori négatif.

3. La mise sur le marché boursier de votre entreprise a t elle répondu à toutes vos attentes ?

- L'introduction a en effet apporté une bonne notoriété et à renforcer la crédibilité de la société auprès de ses clients et de la presse.

4. Cependant, n’est il pas dangereux pour une start up de s’introduire quand une opération comme celle ci mobilise l’énergie de l’ensemble du management de l’entreprise ?

- Oui, mais c'est également très mobilisant de retravailler sur le financement tous les 6 mois. Avec l'introduction en bourse, la société finance tout son plan de développement jusqu'à la rentabilité sans refaire appel au marché.

5. AuFEMININ.com France devrait être rentable à la fin de l’année. Jusqu’ici vous avez parfaitement suivi votre business plan. Comment expliquez vous alors le fait que la bourse continue de sanctionner votre titre ?

- La société a en effet tenu et dépassé ses objectifs en termes de prise de position de marché, d'audience, de chiffre d'affaire. Nous avons lancé un pays supplémentaire avec le site allemand. Et nous avons réalisé ces objectifs en maîtrisant nos coûts et économisant 5 millions d'euros par rapport à nos prévisions. Donc en effet le bilan de l'exercice 2000 est bon. Toutefois, le cours de l'action est très sensible aux variations du Nasdac et du Nouveau Marché. C'est vrai que c'est très frustrant.

6. Qu'est ce que la mise sur le marché d’auFEMININ a changé dans l'entreprise ?

- Pas grand chose., c'est juste un éléments supplementaire du cercle vertueux de la croissance et du bon développement. Cela renforce le sentiment de participer à une belle aventure. Cela pérénise son développement et dans un environnement plus difficile garantit que la société peut financer son développement.

7. Si cela était à refaire, que changeriez vous ?

- Rien.

Interview de Anne-Sophie Pastel, PDG d'Aufeminin.com, réalisé par Salif Osséni en Mars 2001.
commentaires