Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
AikcO

Imaginer, créer, entreprendre - demain est déjà présent

Articles avec #innover catégorie

Blockchain, sujet technique à la mode ou véritable outil ?

Publié le 27 Avril 2017 par AikcO2 dans Innover, Blockchain, Bitcoin

Article paru dans les Echos Business

Blockchain my heart

PAR CLEMENT STUDER, RESPONSABLE DES ACTIVITÉS CONSEIL TRANSFORMATION DIGITALE DES ORGANISATIONS, CGI BUSINESS CONSULTING
 

À la radio, dans la presse, dans les réunions, votre beau-frère, tout le monde vous rebat les oreilles avec la fameuse « blockchain ». C'est le mot clé du moment. Vous êtes probablement tiraillé entre l'envie de ne pas passer à côté d'un sujet potentiellement majeur et une petite voix qui vous dit qu'il s'agit encore d'un truc d'informaticien pour vous proposer un « POC » (un prototype en bon français). Alors sujet technique à la mode ou véritable outil au coeur de votre stratégie ? Si vous vous posez la question, c'est que vous avez fait une partie du chemin.

Quand on s’intéresse un peu au sujet et qu’on pense aux blockchains, on pense au bitcoin et à l’achat de kalachnikov par les mafias... Mais cette technologie permet aussi d’acheter honnêtement le pot de miel d’un petit producteur du Berry.

On entend aussi souvent dire que la technologie de blockchain est une révolution, qu’elle va changer les banques, supprimer les notaires ou encore que bientôt tout sera dans la blockchain. Mais c’est quoi une blockchain ?

En premier lieu, il faut comprendre que « la » blockchain n’existe pas. La technologie blockchain est un concept, une logique, une série de principes. Mais elle n’est pas une et homogène. Au contraire, il existe des dizaines (voir des centaines) de blockchains, chacune avec des modes de fonctionnement propre et des particularités.

L’analogie habituellement utilisée pour expliquer la technologie est celle d'un grand livre comptable numérique dont chaque acteur posséderait un exemplaire parfaitement à jour. Chaque acteur peut donc lire ou écrire dans ce livre de compte.

Le trait de génie de cette technologie ? Elle permet de valider les ajouts d’écriture sans avoir besoin de faire confiance à un tiers unique (comptable, banque, etc.). Au contraire, elle permet d’ajouter une nouvelle écriture par un utilisateur déterminé au hasard et sans que celui-ci ne puisse le savoir à l’avance.  Une fois  l’écriture prête à être ajoutée, l’ensemble des autres utilisateurs va vérifier automatiquement que le travail est bien fait et approuver ou non ce travail. C’est ce que l’on appelle le « consensus distribué » ou pourquoi faire confiance à une personne ou un tiers lorsque je peux compter sur l’ensemble des utilisateurs d'un système.

La première utilisation à laquelle on pense est souvent le sulfureux Bitcoin, cette fameuse monnaie virtuelle dont le cours dépasse parfois celui de l’once d’Or. Satoshi Nakamoto est le fondateur de cette première blockchain, il (elle ou eux) a rendu possible le concept de crypto-monnaie, l’a peaufiné, lancé sans jamais révéler son identité et s’est désengagé dès qu’il a été opérationnel. Le lancement du premier bloc par Satoshi Nakamoto a presque créé une mythologie de genèse numérique.

Cependant, limiter les blockchains à la fonction de « monnaie » est une vision très réductrice des services qu’elles peuvent rendre. Le Bitcoin n’est qu’un usage ; il est possible de faire beaucoup de choses avec cet outil : gérer un cadastre (le Honduras va ainsi héberger son cadastre dans la blockchain du Bitcoin pour éviter toute falsification ou corruption), s’échanger des actions, lutter contre les faux diplômes, sécuriser des diamants, créer des contrats d’assurance automatique, verser automatiquement des gains au vainqueur d’un pari sportif dès le match terminé (grâce au fameux Smart contract), etc.

Il y a probablement un ou plusieurs cas d’usage dignes d’intérêt au sein de votre entreprise.

Contrairement à la vision de certains sur le marché, les blockchains ne doivent pas être réduites à une technologie. C’est avant tout un sujet d’usage, de cas "métier". Il est donc impératif que les directions commerciales, marketing, distribution, produit, se saisissent du sujet et se posent la seule question qui vaille : ce type d’outil peut-il rendre un service ?

Répondre à cette question demande cependant du travail. Il faut comprendre le sujet, le fonctionnement (mais pas forcément la technique), utiliser les outils et méthodologies d’analyses, organiser des groupes de réflexion avec les différents acteurs, étudier les différentes possibilités.

Au final, il s’agit d’un travail assez classique d’analyse d’un besoin et d'idéation ; certes pour un sujet possédant de nombreuses dimensions et niveaux de complexité. À la fin peut-être aurez-vous identifié un besoin pour lequel une blockchain sera la réponse. À ce moment-là, il s’agira de passer la main aux experts IT. La technologie se doit d’être une réponse, un outil et pas une question en soi.

Mais il faut tout de même réaliser que dans un monde où les business models se font et se défont en quelques semaines, ne pas considérer les blockchains, c’est le début du renoncement. 

 

commentaires

5G, l'élément clef pour la nouvelle révolution économique ?

Publié le 6 Avril 2017 par AikcO2 dans Objets Connectés, Innover, Imaginer

La 5G, cette nouvelle technologie qui doit, entre autre, permettre l'essor de l'Internet des objets a été aux centres de nombre de discussion lors du Mobile World Congress 2017 de Barcelone. Pourquoi ? Car la 5G doit tout simplement permettre de répondre aux besoins toujours plus important de notre monde en matière de télécommunication.

Extrait de l'article paru sur Theconversation.com :

"Numérisation, digitalisation, robotisation : autant de phénomènes en cours qui, à défaut de toucher toutes les entreprises, pour le moment, sont décrits comme porteurs de bouleversements majeurs sur le travail. Certains prospectivistes envisagent ce qu’ils qualifient de « fin du travail », légitimant des propositions telles que le « revenu universel », popularisé par le candidat socialiste à l’élection présidentielle.

La réalité est sans doute plutôt celle d’une évolution, plus ou moins forte, du travail (selon l’OCDE, seuls 9 % des emplois actuels seraient menacés à terme par la robotisation, chiffre à comparer aux nouveaux emplois créés). En ce qui concerne les créations d’emplois, les chiffres associés au déploiement de la 5G à partir de 2020 sont plus qu’enthousiasmants (nous n’évoquerons pas ici les aspects sanitaires, pourtant essentiels, sans doute trop souvent minimisés et qui nécessiteraient bien plus qu’une tribune).

Une récente étude du cabinet anglais IHS Markit envisage la création de 22 millions d’emplois au niveau mondial d’ici 2035, en lien direct avec le développement de la 5G."

 

"Annoncée régulièrement, sans que de réels bouleversements ne lui soient associés, la véritable révolution numérique est peut-être sur le point d’émerger avec la 5G. Ses effets sur l’industrie s’annoncent colossaux.

Prévue pour fin 2020, après un premier test dès les prochains Jeux olympiques de 2018 à Pyeongchang, la 5G doit proposer une performance globale des réseaux 1 000 fois supérieure à leur performance actuelle.

Au-delà du débit et de la rapidité d’accès aux données, la technologie devrait favoriser le développement de services encore au stade des balbutiements aujourd’hui : domotique, réalité virtuelle, conduite à distance, objets connectés… : une véritable relance, voire la réunion de conditions d’émergence, pour plusieurs industries d’avenir. On comprend mieux dès lors les chiffres avancés au moment d’évaluer les impacts sur l’économie mondiale."

commentaires

Qarnot Computing : le premier radiateur numérique pour un bâtiment intelligent

Publié le 28 Mars 2017 par AikcO2 dans Entreprendre, Innover, Objets Connectés

Qarnot Computing : le premier radiateur numérique pour un bâtiment intelligent

Idée originale d'une start up Francilienne, le Q.Rad, produit commercialisé par Qarnot Computing est né d'un constat simple :

D'un côté, la multiplication des Datas Center constituent un coût car il faut à la fois les alimenter et les refroidir, et de l'autre côté, nombres d'acteurs économiques sont à la recherche de solution de chauffage à bas prix. 

Qarnot Computing commercialise des radiateurs électriques qui sont en fait de véritables ordinateurs. Ces derniers permettent de chauffer des locaux quand, dans le même temps, leur puissance de calcul est vendu à des entreprises qui font ainsi l'économie de la mise en place de Data Centers. L'utilisateur du radiateur Q.Rad se voit quant à lui rembourser l'électricité consommée.

Pour en savoir plus, suivez les liens ci après.

commentaires

#Innover #Réinventer #Entreprendre dans un métier traditionnel 2

Publié le 18 Août 2016 par AikcO2 dans Innover, Entreprendre

#Innover #Réinventer #Entreprendre dans un métier traditionnel 2
#Innover #Réinventer #Entreprendre dans un métier traditionnel 2

Il y a 2 ans nous en parlions :)

commentaires

Compte Nickel ou le 1er compte sans banque par Ryad Boulanouar et Hugues le Bret

Publié le 5 Mai 2014 par AikcO2 dans Entreprendre, Oser, Innover

Ayant découvert Ryad Boulanouar il y a peu grâce à l'émission "Salut les Terriens", il m'a semblé que son innovation avait toute sa place ici.

commentaires

Objets Connectés : AwoX et les ampoules intelligentes

Publié le 26 Avril 2014 par AikcO dans Objets Connectés, Entreprendre, Innover

commentaires

Google : composez votre smartphone !

Publié le 10 Avril 2014 par AikcO dans Innover, Créer, Imaginer

commentaires

#Innover #Réinventer #Entreprendre dans un métier traditionnel

Publié le 20 Février 2014 par AikcO dans Innover, Entreprendre

commentaires

Instructif !

Publié le 7 Février 2014 par AikcO dans Innover

commentaires