Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
AikcO

Imaginer, créer, entreprendre - demain est déjà présent

Le méga-incubateur parisien financé par Xavier Niel en images

Publié le 27 Septembre 2013 par Aikco Demain

commentaires

RT @Clubic: Entre taxe et dématérialisé, le...

Publié le 24 Septembre 2013 par AikcO

commentaires

Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.

Publié le 23 Septembre 2013 par AikcO dans Entreprendre

Bonjour, Olivier. Pouvez vous partager nous votre parcours personnel et professionnel ?

Bonjour,

Mon parcours personnel est une balançoire entre 2 villes. Je suis né à Douala en 1985 où j’ai fait mon école maternelle, ensuite nous avons vécu à Yaoundé où j’ai fait mon primaire au Centre éducatif d’Ekoudou Bastos. J’ai fait tout mon secondaire à Douala à nouveau (Libermann, Saker, Joss) où j’ai obtenu mon Bac C. J’ai ensuite obtenu ma licence en informatique à l’Université de Yaoundé 1.

Au-delà d’être informaticien de formation, j’ai écris un Livre « Jour et Nuit » qui a été publié en 2009 et qui a gagné un prix.

Professionnellement j’ai essentiellement travaillé pour ma propre entreprise : MADIA. J’ai cofondé MADIA avec des amis de Fac en 2007, nous étions une association au début, j’étais le SG. Ensuite nous avons muté en Entreprise (sans fermer l’association) et je suis Directeur Général de MADIA Sarl depuis 2010.

MADIA m’a permis de raffermir mes bases managériales et administratives et aussi en gestion de projet.

Comment est né Kiro'o Games ?

Disons que KIRO’O GAMES est passé par plusieurs phases. On avait créé 2 studios amateur. La vidéo suivante récapitule tout notre parcours.

https://www.youtube.com/watch?v=MvzrDhu4xus

Un studio de jeu vidéo au Cameroun ça peut paraître fou, quelle est et d'où viens votre motivation ?

Disons qu’il y a eu le rêve, mais surtout une veille sectorielle que nous avons réalisé et qui a montré que nous avons un potentiel énorme.

Pour faire un jeu vidéo, il y a certes de gros moyens à mettre sur pied, mais l’essentiel est le talent humain. L’équipement pour un jeu moyen ne demande pas du matériel de la NASA.

Le Cameroun a en plus un énorme avantage culturel, nous sommes un bouillon de traditions inexploitées, ce qui nous permet justement de proposer de nouvelles bases créatives et d’innovation.

Les fans aussi nous ont beaucoup boosté, à chaque avancée et coup d’éclat, notre volonté se renforce.

Qu'est ce que le Kiro'o Tales ?

Le KIRO’O TALES vient d’un jeu de mot sur « Kiroho Maonno » en swaheli qui signifie Vision Spirituelle. Donc « Kiro’o Tales » signifie littéralement « Conte de Vision Spirituelle ».

Notre but est de générer toute une nouvelle industrie visuelle, sonore et narrative avec ces règles. Le Mangas des japonais et le Comics américains sont des exemples d’industrie de la créativité. Il y a une façon de déssiner et de mettre en scène un mangas, et une façon de mettre en scène un Comics.

Le Kiro’o Tales va donc définir cette méthodologie pour des médias (jeux vidéos, films, déssins animés, etc) basé sur de l’African Fantasy. Vous pouvez déjà écouter l’innovation « kiro’o sonore » que nous avons réalisé, dans nos vidéos. Nous sommes encore en train de définir le kiro’o visuel.

Le jeu en développement dans votre studio, Aurion : l'héritage des Kori-Odan, doit sortir en 2014. Comment financez vous ce projet ?

Nous avons décidé de vendre des parts du studio de jeu. Donc nous offrons la possibilité aux personnes individuelles de devenir actionnaire du studio pour avoir potentiellement un retour de 400% de bénéfice sur la série de 3 jeux AURION avant fin 2017.

La procédure d’investissement est disponible à contact@kiroogames.com Mais je dirais aux sceptiques de regarder ces 2 références de validation de notre projet par des acteurs économiques de renom :

- Nous avons été sélectionnés sur VC4AFRICA pour lever des fonds en septembre

- Nous avons obtenu une page complète dans le journal LE MONDE Eco et Entreprise

En nous écrivant pour obtenir les détails, la personne aura aussi tous les éléments qui valident nos chiffres et la procédure d’investissement. Nous avons déjà vendu 20 parts sur les 300 mises en vente et le reste est en train de s’écouler à grande vitesse.

Que pensez vous des sites de crowfundings ?

C’est une très bonne initiative, nous avons lancé une campagne de crowdfunding pour permettre à des personnes de précommander le jeu. Toutefois le crowdfunding est un peu moins « rose » qu’on ne le croit. Pour qu’une campagne fonctionne, il faut que vos proches et vos fans puissent au moins fournir les 30%. Nous avons le handicap que nos proches n’utilisent pas paypal et nos fans locaux aussi, ça a freiné en partie la confiance des « backers ». Mais nous avons beaucoup capitalisé sur la méthodologie de communication avec des joueurs du monde sur notre projet. Nous avons même obtenu confirmation que seule une communication soutenue à long terme peut générer de l’intérêt.

Avez vous déjà un objectif en terme de volume ?

Comme le jeu sera essentiellement distribué sur internet, nous voulons le plus de copies téléchargées possibles, mais on a tablé nos simulations à chaque fois en dessous des moyennes globales pour les types de jeu écoulés. Pour le premier AURION si nous écoulons 140 milles copies sur les 10 millions de joueur de RPG disponible ce serait déjà un très bon résultat.

Quelle stratégie de communication comptez vous mettre en œuvre pour y arriver notamment sur les marches européens et américains ?

Si vous tapez Aurion : legacy of the Kori-Odan ou bien Kiro’o Games sur google, vous verrez que nous avons déjà une couverture internationale. Notre stratégie toutefois consiste à créer une fan base. Nous voulons que les gamers se sentent unis à notre procéssus créatif. Nous allons donc continuer à faire parler de nous et à agrandir la communauté au fur et à mesure.

Aurion sera disponible sur PC & sur le Xbox Live, quid du marché des smartphones et tablettes via iOS & Android ?

Nous allons créer des versions Mobiles avec des partenaires, mais çà dépendra de la rapidité de l'équipe à finaliser le jeu principal et aussi, évidemment, du succès de ce dernier.

Votre voeu pour demain ?

Je souhaite qu’avec l’équipe nous réussissions à créer ce chef d’œuvre que nous avons promis. C’est une page de l’Histoire du monde des jeux vidéos que nous sommes en train de rédiger : la naissance du premier AF-RPG (African Fantasy RPG), ça arrivera pas deux fois. Nous espérons surtout que ceux qui y joueront retirent l’effet « Kiro’o » promis, en sentant qu’ils ont été inspirés par nos personnages, pour leur vraie vie. Pour beaucoup de jeunes qui nous observent, c’est très motivant. Le projet ne nous appartient plus, ils nous ont donné leur confiance, on fera tout pour les satisfaire.

Que pouvez vous nous souhaiter pour demain ?

Je vous souhaite paix, santé et succès. Je vous souhaite surtout de toujours continuer de croire en vous et à travailler sur vous-même sans relâche pour trouver des moyens rationnels d’atteindre des buts magnifiques.

Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.
Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.
Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.
Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.
Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.
Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.
Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.
Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.
Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.
Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.
Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.
Olivier Madiba, CEO de Kiro'o Games nous parle de l'aventure Aurion. Septembre 2013.
commentaires